Haydn Effeuillage

Le spectacle

 

Artiste Arte Intime :
Claire Marchal : flûte


Artistes invitées :
Carole Petitdemange : violon

Laurence Huc : compositrice


Œuvres de Joseph Haydn, François Devienne, John Cage, Georges Migot, Fritz Geissler, Luciano Berio et Laurence Huc. 

 


Deux musiciennes effeuillent le temps… Voix d’hier, saisons d’un autre temps, c’est en faisant chanter les instruments d’antan qu’elles interprètent les airs de Joseph Haydn : un violon classique, muni de cordes en boyaux, et une flûte traverso. Voix nouvelles, printemps des musiciens, c’est avec un violon et une flûte modernes qu’elles jouent la musique des compositeurs d’aujourd’hui. 

 



Créations musicales

I Écart nerveux

II Aliénation périodique

III Amplitude songeuse

IV Dérision coquette

V Emphase facétieuse

 

Notes sur les compositions

Prêter l'oreille aux dynamiques, aux harmonies, aux ambiances de ces courtes pièces d'Haydn.

Ressentir, amplifier les sensations, les rechercher dans les détails, réécouter, jubiler, se laisser prendre au jeu de la mélancolie ou du rire des sautillements.

 

Envie d'écarter à outrance les rythmes dansants, d'aliéner l'harmonie, d'amplifier le silence... agrandir tel un zoom ce que je perçois, re-composer, mettre en évidence la joie de jouer avec les sons, la joie d'interpréter, le plaisir des émotions, celles dans lesquelles l'on aime se couler, les laissant libre de nous envelopper...

 


Amplitude Songeuse

Enregistrement lors du festival Musiques en Lieux

Claire Marchal : flûte

Carole Petitdemange : violon

 

Presse

"… et rarement compositeur l’a aussi explicitement exprimé que Laurence Huc dans les musiques qu’elle a spécialement écrites pour le programme  Haydn effeuillage d’Arte Intime, donné au Centre mondial de la paix le 26 mai dernier. Les titres de chacune de ses compositions sont de petits poèmes pleins de promesses, en résonance à nos émotions les plus secrètes, les plus troubles, les plus artificieuses ou les plus incontrôlables. Ainsi une sonate de Haydn peut-elle provoquer un « Écart nerveux » ou même une  « Aliénation périodique », tandis qu’un duo pour flûtes risque de créer une « Amplitude songeuse » hors du temps.Quant aux mouvements de Geissler, plus légers, ils se révèlent davantage propices à l’« Emphase facétieuse » ou à la« Dérision coquette ». Claire Marchal, à la flûte, et Carole Petitdemange, au violon, qui nous vient du quatuor Ardeo, ont su séduire et ravir."

Lettre d'information JUIL.2011 Arte Intime

 

Dates et lieux

Centre Mondial de la Paix (Verdun) 26 mai 2011

 Festival Musiques en Lieux (55) 17 septembre 2011

Concert privé, Paris XVème, 23 Janvier 2012