XI LA FORCE

Pour violoncelle solo


Création lors du Festival

Envolées musicales, le 4 mai 2010,

au Temple des Batignolles, Paris

dessin : Laurence Huc

 

 

La Force ouvre le chemin des énergies inconscientes. Elle représente un commencement créatif provenant des forces profondes, animales de l’être, et symbolise l’émergence d’une nouvelle conscience plus vaste, reliant l’individu et ses actions à l’énergie universelle.

 

Musicalement, cette prise de consciente découvrant des perspectives infinies se traduit dans une recherche intuitive, ignorant le temps et l’espace, ancrée sur le moment présent comme expression d’énergie pure, grâce à de longues tenues non statiques, laissant émerger des sons issus du spectre harmonique.

 

Dans cette découverte s’installe naturellement un dialogue serré entre ces énergies puissantes et inconnues et l’ancienne réalité, qui censure, filtre, déforme certains sons, essayant d’exercer un contrôle sur ce qui est dit et sur ce qui doit être tu.

 

Ce qui est finalement révélé est le fruit de l’exigence de contrôle encore très présente, du rugissement créateur de l’énergie vitale, et du hasard cosmique.